- Mais tu es fort pourtant, les autres devaient te respecter! Pas comme moi, avec mon gabarit de fourmi et mes biceps numéro zéro!

     - Ils avaient peur de moi, mais ils ne me respectaient pas du tout, ils me traitaient deriière mon dos, et la maîtresse me traitait devant tout le monde.

     - Moi aussi, elle me traite, et je ne mets pas le feu à l'école!"

     Tout de même, je ne pouvais pas devenir le meilleur ami d'un assassin, alors j'ai décidé qu'il avait juste voulu mettre le feu à l'école et jeter la maîtresse au milieu, mais qu'il ne l'avait pas fait, qu'il avait juste pris tous les cahiers de contrôles, qu'il les avait tous déchirés et jetés dans les toilettes.