Ils avaient fait tellement de contrôles que ça avait bouché les toilettes. La maîtresse, folle de rage, avait appelé la police, et la police avait fait signe au FBI, pour plus de sécurité, parce qu'un gamin qui avait fait ça était capable de tout!

     Voilà à quoi je pensais, le soir, dans mon lit. Et pendant quelques  semaines,  j'étais pressé d'aller me coucher  pour imaginer toutes les aventures que j'aurais avec mon ami imaginaire.